Mercredi au marché, le jambon persillé de mon charcutier m'a fait de l'oeil.

Il ressemblait un peu à ça, dans une grosse terrine de terre cuite avec de beaux morceaux de jambon dans une superbe gelée verte.

jambon

Interwievant mon charcutier sur la façon de faire, j'en ai conclu que c'était super facile : une tranche de rouelle, un pied de porc pour la gelée, beaucoup de persil et d'ail m'a-t-il conseillé.

Et c'est parti ! Une bonne recette de Marmiton et le tour est joué.

OK, je l'avoue, je n'ai pas suivi la recette à la lettre ... En plus, elle n'était pas très claire cette recette : le jambon doit cuire dans de l'eau ou juste dans le vin blanc ? Bon, dans le doute, je mets beaucoup d'eau ... Et faire cuire 2 heures 30, ce n'est pas utile, une heure suffit ... Ajouter un sachet de gelée, ce n'est pas la peine, j'ai le pied de porc pour la gélatine. Et le charcutier m'a dit "beaucoup de persil" : je vais en mettre une botte au lieu d'une cuillère à soupe .... Et puis j'ai fait tout ça pendue au téléphone avec une qui est aussi bavarde que moi ... ça n'aide pas pour la concentration !

Et voilà ! 24 heures au frigo et ma belle terrine trône sur la table pour mes invités de samedi soir :

pb1300141

Mais que s'est-il donc passé ?

pb130015

Dans les assiettes point de jambon persillé mais une flaque verte et liquide ...

Et vous savez à quoi on reconnait de vrais amis ?

et bien ils m'ont tous assuré que c'était super bon et super réussi !!!!! et ils ont mangé toute la terrine !!!!   (alors que c'était franchement pas bon du tout !!!)

J 

En fait, j'ai été bien nulle sur ce coup là : j'ai l'habitude de faire régulièrement les rillettes de lapin qui sont également prises dans de la gelée naturelle. Par comparaison, j'aurais dû comprendre que ça cuit effectivement dans le vin blanc et non pas dans de l'eau aromatisée au vin et que les 2 heures 30 de cuisson sont indispensables pour que ça prenne ... Ah l'expérience, c'est utile mais il faut que ça rentre ....